Manu Delanoë 
Shiatsu-Moxa-Sophrologie-Vibrations Japonaises®

Historique

Historique de la relaxation Japonaise


1976, Kobe à côté d’Osaka au Japon. Dans un monastère, seize bonzes méditent en moyenne six heures et demi par jour. La discipline est rude, lever à 3 h 45 du matin, coucher à 21 h 30. La journée est entièrement consacrée à la méditation et tout le travail se fait en état méditatif. Ce qui peut être aussi bien la conception des repas que l’entretien des jardins ou le nettoyage des bâtiments. La totalité des activités se déroule dans un silence complet.

Deux moyens seulement de faire travailler ses cordes vocales : le matin par le chant des sûtras et le soir, lors de l’entretien avec le Maître. Le reste du temps se passe dans ce silence à la fois difficile et merveilleux et les jours s’alignent dans ces dures conditions disciplinaires. Il est bien évident que certaines tensions se créent malgré toute la bonne volonté des membres présents. La parole étant interdite, un seul moyen reste donc pour résoudre ces problèmes, c’est une technique corporelle baptisée au Japon : l’échange (ou harmonisation) des Ki.
Cette relaxation consiste dans une relation duelle à provoquer certaines vibrations sur le corps de l’autre par un gestuel parfaitement codifié, comportant 25 gestes en tout. Ce gestuel permet de rentrer en communication sans échanger un mot avec le partenaire de son choix. 

Cette pratique est de transmission strictement orale.... 

>> L'historique

>> La méthode